Transactions immobilières : l’importance du diagnostic technique

Août 30, 2021 | Achat Immobilier

0
(0)

La mise en vente ou la location d’un bien immobilier est soumise à des réglementations en tout genre. Et l’un des points importants que les propriétaires ne doivent pas oublier, c’est de réaliser un contrôle en profondeur de l’habitation. Le but est d’obtenir un document obligatoire, indispensable pour conclure une vente ou une location. Des experts indépendants doivent être mandatés pour cela.

Qu’est-ce que le Dossier de Diagnostic technique (DDT) ?

La construction d’une maison ou plus généralement d’un bâtiment expose parfois à des risques de malfaçons ou d’anomalies. Sans un œil avisé et un sens aigu de l’observation, il est difficile de les détecter. De même, des dégradations peuvent apparaître au fil des années. Dans tous les cas, vendre une habitation nécessite d’apporter de la transparence aux potentiels acquéreurs. Ces derniers doivent avoir toutes les informations relatives au bien et de son état. Au vu de l’investissement que ce type d’achat représente, il vaut mieux être sûr de la qualité de l’acquisition. C’est aussi une question de sécurité. En effet, s’il existe des failles au niveau des fondations ou encore des murs, etc., les risques d’effondrements inattendus sont élevés pouvant provoquer plusieurs préjudices. L’établissement d’un Dossier de Diagnostic technique prend alors tout son sens.

Le DDT est donc un document qui doit être fourni par les propriétaires d’un bien en vente, sous ordre de la loi. En réalité, il compile toutes les informations relatives aux éléments sensibles du bâtiment concerné. Pour l’établir, un diagnostic complet est fait. Seuls des experts certifiés et habilités ont la possibilité d’être mandatés à cet effet. Ce dossier garantit donc une bonne visibilité pour les clients intéressés. Il a une valeur légale et le professionnel qui l’établit engage sa responsabilité civile durant la procédure. Tout rapport faussé l’expose alors à des poursuites judiciaires et au paiement de dommages et intérêts.

Les axes de vérification durant le diagnostic immobilier

Selon la nature de la transaction (vente ou location), les différents points examinés par l’expert peuvent être variés. Pour une cession définitive, vérifier la qualité des installations est la priorité. Le réseau du gaz et le système électrique dans leur entièreté sont analysés de fond en comble. À cela s’ajoute également la détermination des potentiels risques naturels en tout genre pouvant impacter la bâtisse sur le long terme. En outre, le niveau d’exposition au plomb ou encore la présence d’amiante fait aussi l’objet d’une attention particulière. Même pour une location, l’on se penche sur ces substances nocives. Les éventuels envahissements par des insectes xylophages font également partie des préoccupations d’une société de diagnostic immobilier avignon. Cette dernière se doit, par la même occasion, de vérifier la performance énergétique du logement.

Ces différents axes revêtent une importance capitale pour le bien-être et le confort des futurs occupants. Attention cependant à la durée de validité des rapports établis dans le DDT. En effet, les facteurs ayant fait l’objet d’études peuvent subir des changements, mais au bout d’un certain temps, ils ne relèvent plus de la responsabilité du vendeur ou du propriétaire. La détection d’amiante fait par contre exception, à condition que le diagnostic ait été fait après l’année 2013.

0 / 5. 0

L’investissement en résidence senior

L’investissement en résidence senior

Parmi les différents investissements immobiliers possibles, l’investissement en résidence senior reste encore méconnu. Pourtant, à l’image d’un achat en résidence étudiante, ce type d’investissement...

Le secteur immobilier en quelques mots

Le secteur immobilier en quelques mots

Le secteur immobilier est un domaine rentable pour tout acteur dans ce domaine, notamment pour l’agent immobilier. Ce travail confère beaucoup d’avantages et de nombreuses opportunités. Les affaires...