Syndic de copropriété : pilier de la gestion résidentielle

Mar 3, 2022 | Immobilier Neuf

0
(0)

Les propriétaires au sein d’un immeuble ou d’un lot de plusieurs résidences en copropriété devraient impérativement désigner un syndic. Ce dernier possède différentes responsabilités définies par la loi. Il lui est donné la qualité d’administrateur devant remplir des missions bien précises. Voici alors ce qu’il faut savoir sur ce type de prestataire.

Zoom sur les rôles et qualités du syndic

La principale tâche qui incombe au syndic est de gérer une copropriété. Dans ce sens, il est chargé d’en assurer le maintien en état des immeubles, et plus particulièrement des parties communes de ces derniers. Ainsi, les travaux d’entretien ou encore le ménage au niveau de zones bien définies relèvent de sa responsabilité. À lui alors de se tourner vers les prestataires adéquats afin de compléter correctement ses missions. En outre, le syndic est aussi dans l’obligation de réaliser les rénovations ou la maintenance (parfois de grande envergure), décidé par l’assemblée générale des copropriétaires. D’un autre côté, il veille également au respect du règlement intérieur établi au niveau des complexes dont il a la responsabilité. Il ne faut pas non plus oublier les différentes fonctions administratives qu’il doit remplir comme le recouvrement des charges, l’élaboration des documents officiels exigés par les autorités compétentes, etc.

Un syndic se doit alors d’avoir plusieurs qualités pour pouvoir satisfaire correctement ses mandants. La réactivité et la capacité de répondre aux urgences sont des atouts de premier plan à ne pas négliger. En effet, nombreux sont les propriétaires qui s’agacent lorsqu’ils signalent des anomalies et qu’ils ne sont pas réglés rapidement. Par ailleurs, ce type de prestataire devra donc être à l’écoute et montrer qu’il est disponible. Ses missions nécessitent aussi des compétences accrues en matière de comptabilité ou de juridiction. Il doit en plus disposer d’un réseau solide de professionnels (artisans, entreprises du BTP, de nettoyage et désinfection, etc. ).

Comment faire le bon choix de syndic ?

Pour les copropriétés qui viennent de naître ou celles qui ont besoin d’un nouveau mode de gestion, il va falloir faire beaucoup de prospection. Habituellement, une commission spéciale est désignée par l’assemblée générale pour trouver un syndic professionnel. La première chose à faire est de privilégier les prestataires géographiquement proches de la résidence. Il est aussi nécessaire de bien vérifier les antécédents et les références des enseignes sélectionnées. Celles avec la meilleure réputation sont évidemment à contacter en premier, mais les tarifs peuvent parfois très vite s’envoler. Évaluer le rapport qualité-prix est donc essentiel suivant le budget dont disposent les commettants.

Par ailleurs, pour faciliter la tâche dans les recherches, il est possible d’user de sites dédiés pour trouver un syndic en ligne. Ils disposent déjà d’outils de comparaison employant des algorithmes pour dénicher les meilleures offres selon les critères exigés. D’après la loi Alur, la mise en concurrence de plusieurs professionnels est obligatoire. Les membres de la copropriété auront ensuite 6 mois pour examiner les dossiers qui leur sont proposés. Le choix final se fait alors durant une réunion statutaire pendant laquelle un vote est organisé. Le syndic confirmé devra enfin procéder à la passation.

0 / 5. 0